1. Matthieu 27:46 nous dit qu´environ à la neuvième heure, Jésus cria d´une voix forte les mots suivants: « Eloi, Eloi, lama sabachtani »? Ce qui veut dire: « Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m´as-tu abandonné? » À ce moment-là, Jésus exprimait ses sentiments d´être abandonné alors que Dieu plaçait les péchés du monde sur lui – et à cause de cela, Dieu devait “se détourner” de Jésus. Alors que Jésus ressentait le poids du péché, il était en train de passer par une séparation d´avec Dieu pour la seule fois dans toute l´éternité. C´était là aussi la réalisation de la déclaration prophétique dans le Psaume 22:1.

2. « Père, pardonne-leur, car ils ne savent ce qu'ils font ». (Luc 23:34). Ceux qui crucifièrent Jésus n´étaient pas conscients de toute l étendue de leurs actions parce qu´ils ne le reconnaissaient pas comme le Messie. Leur ignorance de la vérité divine ne signifiait pas qu´ils méritaient le pardon, et la prière de Christ pendant qu´ils se moquaient de lui est une expression de la compassion de grâce divine illimitée.

3. « Je te le dis en vérité, aujourd'hui tu seras avec moi dans le paradis » (Luc 23:43). Par cette déclaration, Jésus assure un des criminels sur la croix qu´au moment de la mort, celui-ci serait avec lui au Paradis. Ceci lui fut accordé car, même à l´heure de sa mort, le criminel avait exprimé sa foi en Jésus, le reconnaissant ainsi pour qui il était (Luc 23:42).

4. « Père, je remets mon esprit entre tes mains » (Luc 23:46). Ici, Jésus abandonne volontairement son âme dans les mains de son Père, indiquant qu´il était sur le point de mourir et que Dieu avait accepté son sacrifice. « Il s'est offert lui-même sans tache à Dieu » (9:14).

5. « Femme, voilà ton fils. Puis il dit au disciple: Voilà ta mère ». Quand Jésus vit sa mère se tenant debout au pied de la croix avec l´Apôtre Jean qu´il aimait, il lui confia la garde de sa mère. Et depuis lors, Jean l´hébergea dans sa propre maison (Jean 19:26-27). Dans ce verset Jésus, toujours le Fils compatissant, s´assure que Jean prendrait soin de sa mère après sa mort.

6. « J´ai soif » (Jean 19:28). Ici Jésus réalise la prophétie messianique du Psaume 69:21: « Ils mettent du fiel dans ma nourriture, Et, pour apaiser ma soif, ils m'abreuvent de vinaigre ». En disant qu´il avait soif, il incita le soldat romain à lui donner du vinaigre, selon la coutume pour une crucifixion, réalisant ainsi la prophétie.

7. « Tout est accompli » (Jean 19:30). Les dernières paroles de Jésus signifiaient que sa souffrance était finie et que l´oeuvre entière que son Pére lui avait confiée, de prêcher l´Évangile, d´accomplir des miracles, d´obtenir le salut éternel pour son peuple était faite, accomplie, réalisée. La dette du péché était payée.